CONFÉRENCE CE JEUDI

La dynastie Tang (618-907) est fondée à la suite de la dynastie des Sui, par Li Yuan, membre d’une famille aristocratique du Nord et Commandant de l’importance garnison de Taiyuan. Il installe sa capitale à Chang’an qui devient rapidement un grand centre d’échanges. De nombreux empereurs lui succéderont et en particulier son fils, Li Shimin, qui devient l’empereur Taizong, et plus tard la seule impératrice de Chine, Wu zetian. Cette période est caractérisée par une nouvelle réunification de l’empire chinois qui devient réellement une puissance mondiale, en menant des offensives militaires et diplomatiques en Asie centrale et au Tibet. Ainsi, on qualifie souvent cette dynastie d’« Âge d’or » car il s’agit d’une des périodes les plus créatives de l’histoire chinoise et en particulier en matière d’art, avec les fameuses céramiques vernissées Sancai aux glaçures constituées de trois couleurs, ou encore avec les bouddhas monumentaux tel celui de Leshan dans le Sichuan.

L’étendue de l’empire et la grande stabilité politique favorisent donc les échanges économiques, religieux et culturels entre la Chine et les pays lointains tels que l’Inde et la Perse. Le bouddhisme connaît son apogée au début de la dynastie des Tang, marquée par la prépondérance des trois enseignements « 三教 ». Sous cette remarquable dynastie, vivent les plus grands poètes chinois, qui se comptent en milliers. Le recueil des « 300 poèmes des Tang » fait d’ailleurs partie du patrimoine de la littérature chinoise.

Nous vous invitons à venir nombreux, pour partir à la découverte de cet « Âge d’or » de la Chine ancienne !

La dynastie Tang