FAQ AEFE : mesures d’ordre pédagogique

(In English below)

Foire aux questions (FAQ) concernant les mesures d’ordre pédagogique prises en lien avec la fermeture des établissements dans plusieurs pays d’Asie.

L’AEFE apporte dans cette FAQ des réponses spécifiques relatives à l’éventuelle scolarisation des élèves à titre temporaire en France ou dans le réseau des établissements français à l’étranger, à l’organisation des examens et à l’orientation des élèves dans l’enseignement supérieur à travers la procédure Parcoursup.

Pourquoi avoir décidé la mise en place d’une continuité pédagogique à distance ?

Selon les pays, provinces et municipalités, la fermeture de tous les établissements ne précise pas de date de reprise. L’AEFE a donc, en accord avec les postes diplomatiques et les établissements, décidé de mettre en place le plus rapidement possible une continuité pédagogique à distance.

Parce que de nombreuses familles sont restées sur place.

En quoi les annonces des autorités du pays impactent-elles l’établissement ?

Les décisions des autorités du pays hôte sur le plan sanitaire, de même que les dates de fermeture, s’imposent aux établissements français, sous contrôle du poste diplomatique.

Pourquoi l’établissement n’annonce-t-il pas de date de rentrée précise ?

Les autorités locales n’ont pas, à ce jour, transmis de date officielle de réouverture.

Les établissements ne pourront rouvrir que s’ils ont la garantie du retour des personnels et du bon fonctionnement des prestataires (entretien, bus, restauration…).

Pourquoi des modifications de calendriers de vacances sont-elles prises ?

Chaque établissement utilise au mieux la possibilité de déplacer ou non les congés les plus proches de cette période, afin de soulager les élèves, les équipes pédagogiques et les familles en proposant une parenthèse pour réparer le stress et l’anxiété éprouvés pendant cette période.

Les congés n’étant pas identiques d’un établissement à l’autre, les décisions prises par l’établissement s’adaptent au contexte local dans l’intérêt des élèves.

Comment est prise la décision ?

Selon les cas, la décision est prise :

Par le poste diplomatique, en lien avec l’AEFE, et après consultation de l’Association des parents d’élèves et des représentants des personnels.

Par les instances délibératives réunies virtuellement en session extraordinaire après consultation du poste diplomatique en lien avec l’AEFE.

Mon enfant peut-il être inscrit provisoirement dans un autre établissement pendant la crise ?

Oui. Si vous en faites le choix. Le chef d’établissement d’origine délivrera un exéat (certificat attestant que vous avez sollicité un départ de l’établissement et êtes en règle avec la caisse de l’établissement). Cette attestation est indispensable pour une inscription dans un autre établissement, que ce soit à l’étranger ou en France. Un élève ne peut en aucun cas être inscrit dans deux établissements à la fois. Cette démarche s’appliquera à l’identique au retour. L’AEFE demande au réseau des établissements français à l’étranger de se mobiliser et de jouer la carte de la solidarité pour accueillir les élèves impactés par la crise sanitaire et s’est rapprochée du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse pour faciliter les inscriptions en France.

Ceci ne présage en rien des mesures de confinement imposées par certains pays. Les familles sont invitées à se renseigner au préalable auprès des chefs d’établissement de destination.

Toutefois, consigne a été donnée aux établissements du réseau et en France par le Ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse pour que la question des exéats soit étudiée avec compréhension, sous le régime des inscriptions provisoires dans l’attente de décisions ultérieures des familles quant au retour éventuel en Chine.

Les parents sont tenus d’informer l’école, le collège ou le lycée en cas d’absence, de mobilité, de départ et d’inscription dans un autre établissement.

Quid de la qualité des enseignements pour mes enfants ?

L’AEFE est pleinement consciente de l’inquiétude légitime des parents concernant la continuité pédagogique. Le Service Pédagogique de l’AEFE accompagne les établissements et les enseignants dans la mise en œuvre des enseignements à distance.

La première semaine a permis d’installer un nouveau mode de fonctionnement entre les enseignants et les familles et de régler les problèmes logistiques et matériels. Ce dispositif permet d’installer les conditions nécessaires à la poursuite du programme scolaire. Les enseignants sont fortement mobilisés et respectent les recommandations du Service Pédagogique de l’AEFE. Localement, les équipes d’enseignants sont accompagnées et soutenues par les chefs d’établissement, les directeurs d’école, les Inspecteurs de l’éducation nationale et leurs conseillers pédagogiques. Les formateurs du second degré de la zone sont en contact régulier avec les enseignants du secondaire et leur apportent le soutien dont ils peuvent avoir besoin.

Le Service Pédagogique de l’AEFE maintiendra la mobilisation autant que de besoin pour que la continuité des apprentissages soit assurée et que la progression des élèves soit maintenue.

En complément des outils déployés localement par les établissements, le Centre National d’enseignement à distance (CNED) propose une plateforme de cours et d’exercice adaptés au niveau des élèves de la grande section à la terminale. Elle intègre aussi un outil de classe virtuelle qui pourra être choisi par l’établissement.

Comment accompagner mon enfant à la maison ?

Les équipes des établissements sont mobilisées pour vous apporter les informations essentielles à l’organisation du travail de vos enfants. Nous vous invitons à rester en contact avec eux et à bien identifier vos correspondants : professeur des écoles, directeur, professeur principal, CPE…

Un planning des activités est transmis régulièrement. Il est votre guide pour l’organisation du travail de vos enfants.

Quelles sont les contraintes qui doivent retenir mon attention ?

L’enseignement à distance nécessite une organisation qui impacte l’ensemble de la vie familiale. Votre organisation dépend :

  • du nombre d’enfants à la maison ;
  • du niveau d’enseignement de chacun d’eux ; o de leur degré d’autonomie ;
  • des adultes disponibles ;
  • du matériel numérique (PC, tablettes et téléphone) et des connexions internet disponibles ;
  • des lieux de travail et de détente : chambres, bureau, pièce à vivre (pour les plus petits, des aménagements sont possibles pour pratiquer des activités de motricité, d’arts, de manipulation et de bricolage)…

L’enseignement à distance comprend des temps de travail :

  • synchrone : votre enfant travaille en direct avec son enseignant et/ou ses camarades (classes virtuelles, visio-conférence ou rendez-vous téléphoniques)
  • asynchrone : il est seul devant son travail

Les temps synchrones sont prioritaires dans la planification des activités, car ils ne peuvent pas être différés. Vous devez tenir compte des horaires imposés, en particulier si vous n’êtes pas sur place (décalage horaire). Pour ces rendez-vous, nous vous conseillons de mettre en priorité à disposition de l’enfant concerné le matériel et un lieu de travail adapté. Il doit être dans un environnement propice à la concentration et à l’attention.

En dehors des temps de travail synchrones, l’organisation tiendra compte des préconisations des équipes enseignantes.

Si des indications de durée pour les activités vous sont fournies, en tenir compte dans la mesure du possible. La famille organise ces temps en fonction de ses possibilités. Si tout le travail demandé n’a pas été réalisé pour des questions d’organisation familiale, n’hésitez pas à le faire savoir. Des ajustements sont possibles.

Il n’est pas question de faire travailler les enfants autant d’heures que dans une journée classique à l’école. On ne dépassera pas les 4/5 h par jour en primaire, toutes activités confondues. Au-delà de ce temps de travail, ne pas hésiter à ranger les affaires scolaires de votre enfant.

Il est important d’alterner régulièrement les activités, en particulier les temps consacrés au travail devant écran avec des temps de lecture, d’écoute (podcast de LV, enregistrement audio des enseignants…), d’exercices physiques, sieste et autres activités de détente. Il n’est pas possible pour un enfant de rester concentré sur de longues périodes. Les temps de pause et de sommeil sont essentiels dans les apprentissages.

Penser à avoir des activités en familles, lecture à haute voix, jeux… La vie sociale est limitée à des relations à distances avec les camarades et les enseignants, il est fondamental de garder un lien humain au sein de la cellule familiale.

Cela va-t-il mettre les élèves en retard dans le programme ?

En France, les programmes fixent des objectifs de compétences et de connaissance à acquérir au cours d’un cycle. Il existe une continuité des apprentissages entre les différents cycles de la scolarité. Les enseignants adaptent leurs progressions à la situation pour atteindre les objectifs fixés.

Ne pas s’alarmer si votre enfant ne réussit pas. Ne pas insister et passer à autre chose. L’enseignant reprendra l’apprentissage plus tard.

Comment vont être traitées les conséquences de fermeture des établissements sur les examens ?

L’AEFE est en lien constant avec le ministère de l’Éducation nationale qui suit avec beaucoup d’attention la situation et son évolution.

Pour les élèves de 1ère et terminale qui sont soumis pour certaines disciplines à des contrôles continus, une solution va être trouvée pour limiter les conséquences des fermetures.

Si la première session des épreuves communes de contrôle continu (E3C1) n’a pas pu avoir lieu, mon enfant aura-t-il la possibilité de composer à son retour au lycée ?

Pas d’inquiétude, la session 1 des E3C reste d’actualité. Elle peut avoir lieu à la réouverture des établissements et même au-delà. Seules la prise de connaissance de la note reçue et la consultation de la copie sont dépendantes de la date de la commission d’harmonisation qui se tient aux dates décidées par les recteurs sous couvert du ministère. Selon la date de réouverture des établissements et de reprogrammation des E3C, de nouvelles commissions d’harmonisation seront prévues par l’académie de rattachement compétente pour l’organisation des examens. La communication des notes et la consultation des copies seront effectives postérieurement à celle-ci.

L’évaluation de l’EPS se fait en contrôle en cours de formation en première et en terminale. Si les élèves n’ont pas d’évaluation ce trimestre, comment sera calculée la note définitive retenue pour l’année de 1ère et celle de terminale ?

Pour les élèves de première, plusieurs scénarios sont envisagés en fonction du nombre de séquences d’apprentissage réalisées. Si le nombre de séquences réalisées est insuffisant, la note finale sera calculée à partir des notes des 1er et 3ème trimestres.

Pour les élèves de terminale, les textes prévoient de permettre aux établissements de ne valider qu’un ou deux contrôles en cours de formation sur les 3 demandés en terminale si des raisons objectives les y obligent. C’est bien notre cas.

En terminale, l’oral de langue vivante est évalué dans le cadre d’« épreuves en cours d’année (ECA) ». Quel sera l’impact des fermetures sur cette évaluation ?

L’épreuve comprend deux sous-parties : la première sous-partie porte sur la compréhension de l’oral et la seconde sur l’expression orale. Les épreuves en cours d’année sont conduites par l’enseignant de la classe concernée. Les textes prévoient que lorsqu’une situation particulière l’exige, une organisation différente peut être mise en place. Les évaluations pourront donc être organisées au retour des élèves.

La session 2020 du baccalauréat dans la zone Asie-Pacifique peut-elle être différée ?

Si la session 2020 du baccalauréat ne peut pas être réalisée dans des conditions de préparation satisfaisantes pour les élèves, la mise en place d’une session de remplacement sera envisagée avec le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse.

Les élèves de terminale ont jusqu’au 12 mars pour formuler leurs vœux dans Parcoursup et jusqu’au 2 avril pour finaliser leurs dossiers. Certains élèves ne pourront fournir de bulletin de notes pour le second trimestre. Cette absence de notes est-elle susceptible de les pénaliser pour une admission dans un établissement d’enseignement supérieur ?

L’AEFE a signalé la situation auprès des responsables nationaux de Parcoursup. Il ne sera pas tenu rigueur aux candidats de l’absence de bulletin du deuxième trimestre.

Pour toute question portant sur Parcoursup, le service orientation de l’AEFE traite en direct la messagerie interne de Parcoursup. Il vous suffira d’utiliser la touche « Contact » en haut à droite de votre dossier pour obtenir une réponse dans les plus brefs délais.

Pour la saisie des données en ligne, l’AEFE a communiqué des instructions aux chefs d’établissement. Elles vont vous être transmises. Nous vous invitons à les suivre scrupuleusement, en particulier celles qui concernent :

  • Le champ de saisie des notes,
  • Le champ de saisie des appréciations,
  • la rubrique « éléments liés à ma scolarité »

Le chef d’établissement et les enseignants indiqueront les informations utiles à la compréhension de l’interruption de la scolarité dans la « Fiche Avenir » à destination des établissements d’enseignement supérieur.

Vous pouvez solliciter les référents ou conseillers d’orientation locaux (si vous ne les avez pas encore, demandez leurs coordonnées aux chefs d’établissement ou au professeur principal).

—————————————————————————————————————————————-

Frequently Asked Questions (FAQ) in relation with the educational measures taken following the closure of schools in several Asian countries.

In this FAQ, the AEFE provides specific answers in link with the possible schooling of students on a temporary basis in France or in the AEFE network, the organization of exams as well as the counselling of students in Higher Education through the Parcoursup procedure.

Why did you decide to set up online tutoring plan ?

  • Following the countries, provinces and municipalities, the closing of the schools does not necessarily specify a re-entry date. The AEFE has therefore, in agreement with the diplomatic posts and the schools, decided to set up distance learning as quickly as possible.
  • Because many families stayed in those countries.

How do announcements and measures from the country’s authorities impact the school?

The decisions of the host country authorities in terms of health, as well as the closing dates, are followed by the French schools, under the supervision of the diplomatic post.

Why does the school not announce a precise date of reopening?

As of today, local authorities have not communicated any official reopening date.

The schools can only reopen if they have the guarantee of the safe return of staff and the proper functioning of providers (maintenance, bus, catering, …).

Why are there changes made in the holidays calendar?

Each school makes the best use of the possibility of moving or not the holidays which are the closest to the closing period, in order to relieve students, teaching staff and families, as well as proposing a parenthesis to repair the stress and anxiety experienced during this period.

As the holidays are not the same from one school to another, the decisions taken by the school are adapted to the local context in the interest of the students.

How is the decision made?

Depending on the case, the decision is made:

  • By the diplomatic post, in connection with the AEFE, and after consulting the Parents Association and representatives of staff.
  • By the deliberative bodies gathered virtually in extraordinary session after consulting the diplomatic post in connection with the AEFE.

Can my child be provisionally enrolled in another institution during the crisis?

Yes. If you choose to do so. The head of the school will issue an EXEAT (a certificate attesting that you have requested a departure from the school and that are in good standing with your financial dues). This certificate is essential in order to register in another school, whether abroad or in France. A student can in no case be registered in two schools at once. This will be the same process when going back to the previous school. The AEFE is requesting solidarity and mobilization from the network of French schools abroad in order to welcome the students affected by the health crisis. It has also approached the French Ministry of National Education and Youth to make registration easier in France.

Please note that some countries impose containment measures. Families are invited to inquire beforehand with the Heads of the school of destination.

However, instructions have been given to the schools of the AEFE the network as well as in France by the French Ministry of National Education and Youth, so that the EXEAT provided by the families should be studied with understanding, under the regime of provisional registrations, pending further decisions by families about the possible return to China.

Parents are required to inform the school in the event of an absence, mobility, departure and enrollment in another school.

What about the quality of education for my children?

The AEFE is fully aware of the legitimate concern of parents regarding the continuity of education. The AEFE Educational Service supports schools and teachers in the implementation of distance learning. The first week made it possible to put in place a new mode of operation between teachers and families and to solve logistical and material problems. This device makes it possible to set up the conditions necessary for the continuation of the school programs.

Teachers are strongly mobilized and respect recommendations of the AEFE Educational Service. Locally, the teachers are accompanied and supported by the Heads of schools, national education inspectors and their educational advisers. The AEFE Asia Pacific Zone Secondary school tutors are in regular contact with secondary school teachers and provide them with the support they may need.

The AEFE Pedagogical Service will maintain the mobilization as much as necessary so that the continuity of learning is ensured and that the progression of the students is maintained.

In addition to the tools deployed locally by the establishments, the French National Center for Distance Education (CNED) offers a platform of classes and exercises adapted to the level of students from the main section to the final year. It also includes a virtual classroom tool that can be chosen by the school.

How can I accompany my child at home?

The teams of the different schools are mobilized to provide you with the core information in order to organize your children’s work. We invite you to stay in touch with them and to identify your correspondents: school teachers, directors, Heads, CPE, Educational advisors, …

A schedule of activities is sent regularly. It is your guide for organizing your children’s work.

What are the constraints that I should be aware of ?

Distance learning requires an organization that impacts the whole life of the family. Your organization depends on:

  • the number of children at home;
  • the educational level of each of them;
  • their degree of autonomy;
  • the number of adults available;
  • the digital equipment (PC, tablets and telephone) and internet connections available;
  • the availability of dedicated places for work and relaxation: bedrooms, office, living room (for the little ones, arrangements are possible for practicing motor skills, arts, manipulation and handicraft)…

Distance education includes different modalities of working hours:

o synchronous : your child works directly with his teacher and / or his comrades (virtual classes, videoconference or telephone meetings)

o asynchronous : your child is alone

Synchronous hours have in priority the planning of activities, as they cannot be delayed. You must take into account the schedules that are imposed, especially if you are not in situ (jet lag). For those meetings, we recommend that you prepare the availability of the equipment and a suitable workplace. Your child must be in an environment enabling concentration and attention.

For asynchronous hours, the organization will take into account the recommendations of the teaching teams.

If time indications for the activities are provided, take them into account as much as possible. The families organize these times according to their possibilities. If all the work requested has not been carried out in relation with family organization, do not hesitate to let the school know. Adjustments are possible.

We won’t have children work as many hours as on a typical day at school. We will not exceed 4/5 h per day in primary, all activities combined. Beyond this working time, do not hesitate to put away your child’s school affairs.

It is important to alternate regularly activities, in particular to alternate the time spent working on screen with time for reading, listening (podcasts, teachers’ audio recording, etc.), physical exercises, napping and other activities of relaxation. It is not possible for a child to stay focused for long periods of time. Pause and sleep times are essential in learning.

Think about having family activities, reading aloud, playing games… Social life is limited to long distance relationships with classmates and teachers, it is then essential to keep a human connection within the family unit.

Will this put students behind in the program?

In France, programs set targets for skills and knowledge to acquire during a cycle. There is a continuity of learning between the different cycles of schooling. Teachers adapt their progress to the situation in order to achieve the set objectives.

Do not be alarmed if your child does not succeed. Don’t insist and move on. The teacher will resume learning later on.

How will the consequences of school closing on exams be dealt with?

The AEFE is in daily contact with the French Ministry of National Education and Youth, which is monitoring the situation and its development with great attention.

For the students from Première (Grade 11) and Terminale (Grade 12), who are subject to continuous assessment for certain classes, a solution will be found to limit the consequences of school closure.

If the first session of the common continuous assessment tests (E3C1) could not take place, will my child be able to compose when he returns to school?

Do not worry, session 1 of the E3C is still relevant. It can take place at the reopening of the school and even beyond.

Only the acknowledgment of the note received, and the consultation of the copies are dependent on the date of the harmonization commission which is held on the specific dates decided by the rectors under cover of the ministry. Taking into account the dates of reopening of schools and the reprogramming of E3Cs, new harmonization commissions will be organized by the academies in charge of organizing exams. The communication of the notes and the consultation of the copies will be effective after these commissions being held.

The evaluation of EPS (Physical Education and Sport) is performed through class assessment in Première (Grade 11) and Terminale (Grade 12). If the students do not have an assessment on this trimester, how will the final grade for Première and Terminale be calculated ?

For Première (Grade 11) students, several scenarios are envisaged depending on the number of learning sequences completed. If the number of sequences performed is insufficient, the final score will be calculated from the scores of the 1 st and 3 rd trimesters.

For Terminale (Grade 12) students, schools are allowed to validate only one or two assessments out of the 3 requested of there is no other choice. This is our case.

In Terminale classes (Grade 12), the foreign language taught is assessed in the framework of ‘all year long tests’ (ECA)”. What impact will the school closure have on this assessment?

The test consists of two sub-parts: the first sub-part deals with listening comprehension and the second with oral expression. The tests are conducted by the teacher of the class. If a particular situation requires it, a different organization can be put in place. Evaluations can therefore be organized at the reopening of the school.

Can the 2020 Baccalauréat in the Asia-Pacific area be postponed?

If the 2020 Baccalauréat session cannot be carried out in satisfactory conditions of preparation for the students, the organization of a replacement session will be considered in link with the French Ministry of National Education and Youth.

Students from Terminale classes (Grade 12) have until March 12 to express their wishes in Parcoursup and until April 2 to finalize their files. Some students will not be able to provide a transcript for the second term. Is this absence of marks can be penalizing for admission to a higher education institution?

The AEFE has reported the current situation to the officials in charge of Parcoursup. Applicants will not be held accountable for the absence of a transcript from the second term.

For any question related to Parcoursup, the AEFE Counseling service is directly managing the Parcoursup internal messaging. Just use the “Contact” button at the top right of your file to get an answer as soon as possible.

For entering online data in Parcourssup, the AEFE has communicated instructions to the Heads of schools. These instructions will be sent to you. We invite you to follow them scrupulously, in particular those concerning :

o The Grades input field,

o The Assessment input field,

o The “elements related to my education” section.

The Head of school and the teachers will indicate all the information useful for understanding the interruption of schooling in the “Fiche Avenir” in order to keep higher education institutions informed.

You can contact your local referents or Counselors.